CONNEXION

08 mars 2010

Semi-Marathon de Paris

Ce dimanche 7 Mars, s'est couru le 18ème semi-marathon de Paris, et 18 Étoiles..y ont participé, soit tout simplement pour courir l'une des plus grandes courses parisiennes, soit dans le cadre de leur préparation marathon, pour évaluer son niveau du moment et surtout se rassurer..ou non. Ce n'est qu'une course d'un jour, qui ne donne qu'une indication, pas de certitude..

Sur cette course, une Étoile confirme son extraordinaire progression : Nicolas Lhéritier, qui non seulement bat son record personnel (41ème - 1h15'07") mais arrive également première Étoile, devant Patrick El Azzi passé plus rapidement au 10km (34'42" au 10, 49ème en 1h15'42")

Félicitations Nicolas, j'en connais qui commencent à s'inquiéter un peu..

img102.jpg

Bravo également aux nouveaux records personnel : Francesco (1h26'16"), Marie Dohin en 1h33'26" et Claire (1h33'40", 3' en dessous de l'objectif visé !!)..Est ce le froid qui les a fait courir plus vite ??

Les autres résultats : Fahrid (1h18'58"), Stéphane B (1h23'34"), Mario (1h28'55"), Nicolas P (1h29'31"), Charles G (1h29'43"), Emmanuel Fernandez (1h32'23"), Brian (1h33'44"), Xavier Goyault (1h35'32"), Charles V (1h36'33"), Olivier Wigniolle (1h38'49") et Catherine Gauzins, en 2h15'16" qui, accompagnant une amie, a mis 10 minutes pour faire les 600 derniers mètres à cause, non pas d'un "bouchon lyonnais" mais bien d'un défaut de l'organisation sur la ligne d'arrivée. Philippe Balthazard et Henri Bénichou ont bien participé, mais au regard de leur temps, surement en accompagnateur..

10 km de Rueil-Malmaison et semi de Savigny/Orge

10 km de Rueil-Malmaison

Cette course organisée par le Lions Club est une nouvelle découverte pour les Étoiles du 8ème, et le parcours mi-route mi-chemin sur les bords de Seine, sous le pont de Chatou, est agréable.
Pour notre première participation, 5 Étoiles avec le soleil et le vent avaient fait le déplacement, et les maillots Oranges se sont encore fait remarquer !! 

Les résultats sont formidables : Yves Duval 6ème et 1er V1 en 35'45", Franck Boulay, 12ème et 2ème V1 en 37'26" (le doublé !!) Bravo les jeunes !!! l'Orange, c'est plein de vitamines !! puis Xavier Galy-Dejean 25ème en 38'57", Christophe Blatz qui doit manquer un peu d'entrainement... en 40'42" et pour finir, notre 5ème Étoile, Catherine Blanc-Beauregard, qui pour son premier 10km termine 284è/411 (9ème V2) en 58'36"!! Félicitations Catherine !!

img103.jpg

Semi de Savigny/Orge

Nous n'avons que les résultats de nos 2 Étoiles, Jean Trarieux, 1h33'44" et Olivier Le Bescond 1h47'29" en attendant les commentaires...


11 mars 2010

Les Etoiles à Barcelone

img182.jpg


Record et satisfaction personnelle
Bravo Nathalie !!!


13 mars 2010

Un record féminin V1 sur marathon en terre Catalane !

C'est ce dimanche passé, que s'ouvrait la saison des grands marathons de printemps pour les étoiles du 8 ème.  Nathalie Maujean, en habituée des marathons ibériques (elle avait déjà couru le marathon de Madrid 2009 signant son record personnel en 3h56'28) avait donc enfilé le maillot orange au marathon de Barcelone cette fois, pour nous montrer la voie à suivre !

8 semaines de préparation commencées dès le mois de Janvier, dans des conditions parfois difficiles, rien de tel pour se forger un mental d'acier !
Nathalie nous le prouve en réalisant véritablement un exploit, jugez par vous même :

                 Un record personnel atomisé de 13', en 3h43'24 et par la même occasion, le nouveau record féminin V1 des étoiles !!!! 

Elle nous raconte sa course, et nous prouve que la solidarité entre étoiles dépasse les frontières :

 " Je m'étais mis dans le rythme dès le départ avec une météo idéale : température de 7 degrés sous un ciel couvert.

L'ambiance toute espagnole tout au long du parcours fut très sympa, avec ses 42 km qui sillonnent la ville et nous font passer au pied des principales attractions qu'offre la capitale catalane.
Encouragements permanents et du coup les kilomètres qui défilent sans en avoir l'air ou presque jusqu'au 35ème ! Un premier semi bouclé en un peu moins d'1h50.Puis à partir du 35 ème, les km paraissent plus longs et les jambes se font lourdes, mais jusqu'alors, j'avais eu de très bonnes sensations.

Et là entre le 34ème et le 35ème une apparition : le logo des étoiles !
Philippe dont les jambes le démangeaient après une semaine de tapas et autres plaisirs de la table, et qui avait dû renoncer à ce marathon à cause d'une blessure, avait décidé de m'accompagner sur les 7 derniers km plutôt que de jouer au photographe. Ce visage connu et ce lièvre inattendu m'ont reboostée et presque fait oublier pendant 1 ou 2 km des jambes de plus en plus douloureuses.
Un grand merci à Philippe qui a veillé à maintenir le rythme à un moment où les kilomètres paraissent pour certains interminables. Au final je boucle mon 2ème semi  en 1h53 !

J'ai eu beaucoup de plaisir à courir ce marathon, et surtout voir que la préparation durant ce long hiver avait porté ses fruits, avec un chrono final de 3h43'24 soit 13' de moins que mon meilleur temps, je suis bien sûr super contente de mon marathon !!! "


Tout simplement, un grand bravo à toi Nathalie !

 img101.jpg

 Le marathon de Barcelone, le maillot des étoiles y était, et il a brillé . . .


14 mars 2010

Semi marathon de Rambouillet

Départ donné à 9h30 : 3°, pas de soleil … mais mieux … 4 Étoiles qui éclairent les différents sas regroupant 2000participants : Richard  (objectif 1h24 en vue du MDP), Ludovic (objectif moins d’1h28), Marie-Aude et Isabelle (sans repère sur cette distance, objectif +/- 1h50).

Le parcours n’est pas tout plat …mais très sympa ! Au menu : un peu  de ville, un peu de route  forestière, de piste cyclable … retour en ville … et déjà l’arrivée qui se profile !

On ajoute au parcours un minois connu, qui rejoint les Étoiles pour les aider à atteindre leurs objectifs … et cela donne forcément  des bons résultats ! Sans tapis de chronométrage sur la ligne de départ, voici les résultats réels enregistrés par les  Étoiles participantes : Richard 1h24’30 … ça sent bon pour le MDP, Ludovic 1h25’21 … et hop un nouveau record perso abaissé de 3 min, Isabelle 1h50’35 et Marie-Aude 1h51’35 … avec quelques points de côté bien gérés, elles terminent contentes de leur course.

Bon, et c’est qui ce visage connu, venu réconforter les Étoiles ? C’est l’ami Dom, qui a fait le parcours en sens inverse, s’est un peu trompé d’ailleurs, mais a fini par retrouver Richard et Ludovic au 14ème km, les a accompagnés jusque la ligne d’arrivée, puis est venu retrouver Isabelle au 19ème … suivi de Ludovic venu chercher Marie-Aude … Au compteur pour Dominique en prépa marathon : 28 km en 2h13 env. !!!

Muriel G. était là aussi … mais elle jouait à cache-cache … car tous n’ont pas eu la chance de la croiser … Dommage, car Muriel, quand elle supporte, généralement, elle y met de la voix …

Pour finir, tous ces km, ça donne soif … donc direction le comptoir pour éliminer les toxines … Le coach dit toujours qu’il faut boire beaucoup, ça éloigne les courbatures … Ça tombe bien, car dans l’effervescence, les étirements ont été oubliés !!!

img98.jpg

Retour sur les championnats de France de cross

Dimanche dernier, avaient lieu les championnats de France de cross country, véritable point d'orgue de la saison hivernale, où tous les meilleurs crossmens Français étaient réunis !

Ce grand rendez-vous avait lieu sur l'hippodrome de La Roche Sur Yon : un froid et un vent tout aussi glacial allaient rendre les efforts plus difficiles. Au menu, un parcours sans grande difficulté, sur terrain souple, avec néanmoins quelques petits passages boueux, des relances dans un bois, et une arrivée sous forme de grande ligne droite de 400m en montée !

img99.jpg


3 étoiles avaient sorti les pointes de cross : Marie-Amélie sur le cross long, avait l'ambition pour sa première saison de cross, de pointer parmi les 20 meilleures françaises.Vincianne et Olivier sur cross court avaient eux l'ambition d'aider au mieux leurs équipes respectives avec les moyens du moment  !

La première à se mettre en route, Marie-Amélie sur les 7 km du parcours, allait réaliser une course magnifique. 50 ème au bout de la ligne droite de départ, elle se replaçait rapidement aux alentour de la 25 ème place, puis allait entamer une superbe remontée, pour terminer finalement à la 11 ème place , à 46 seconde de Fatima Yvelain, la championne de France !
Un immense bravo à Mélie, pour cette course qui vient couronner une première saison de cross exemplaire, qui la place parmi les toutes meilleures françaises !

img183.jpg

Place aux cross courts ! Une épreuve particulièrement dense, où chaque seconde sur ces 4 km équivaut quasiment à une ou plusieurs places perdues ou gagnées ! Pas de droit à l'erreur donc, et lorsqu'on ne se présente pas au départ à 100% de ses moyens physiques, ça ne pardonne pas. Olivier en a eu la confirmation, à l'arrivée c'est une 182 ème place, qui n'aura pas permis à la team Franconville de monter sur le podium, avec la plus mauvaise place : la 4 ème. La saison prochaine aura des airs de revanche !!!

Toujours sur cross court, ce sont enfin les filles qui étaient chargées de clôturer la journée ! Vincianne, bien que diminuée les deux dernières semaines par des soucis de santé, et un entrainement quasiment réduit au néant, allait tout de même réussir à tirer le meilleur d'elle même pour prendre la 38 ème place. Cette performance lui permet surtout avec son équipe de Franconville, de monter sur la plus haute marche du podium : championne de France de cross court par équipe, bravo Vincianne !!!!

img100.jpg


La saison de cross maintenant terminée, place à de nouveaux objectifs sur la route, avec les championnats de France de 10 km le 18/04 à Vitry sur Seine où nous espérons que les étoiles seront nombreuses, tant pour briller sur la route, que pour briller en tant que supporters !!!


22 mars 2010

20/03/2010 : EcoTrail de Paris

Peu de gens croyaient au succès d'une course nature en région parisienne. L'Eco-Trail de Paris est pourtant devenu une classique. Samedi, plus de 3000 traileurs se lançaient sur le 50km, 80km ou encore le 18km twin-santé.

Victime de son succès, l'EcoTrail de Paris affiche complet très tôt. + de 90% de sentiers battus, 1500D+ en région parisienne, des Grands noms du trail ont déjà marqué leurs empreintes sur ce "vrai Trail"

Muriel, traileuse avertie des Etoiles du 8ème, n'est pas à son premier défi de ce genre, samedi elle a pris le départ du 50Km avec en ligne de mire, la Tour Eiffel!

Elle termine en 6h11"59, voici son récit : "Biquette, finisher 50 de l'EcoTrail"

 "Je me suis inscrite aux 50 km de l'écotrail en janvier pour faire la nique à la distance de mon 2e marathon (Lausanne) que j'ai abandonné pour blessure. Certes y'a 1000 D+ sur l'éco mais suis une Biket et les biquettes elles ont pas peur de la grimpette.Samedi, j'enfourche donc mon bicloune
pour rejoindre la tente plantée sous la Tourcifelle et je gare le vélo sous la tente ben oui ! et je l'attache ... Je rejoins les kikous déjà là en nombre, un café offert par l'orga et hop RER direction St Cyr l'Ecole pour les choses sérieuses ; on sent dans l'air que la pluie arrive ben bingo paf ça dégringole ; pff m'en fous moi de la pluie, peut même neiger aussi si ils veulent je l'ai bravé aussi dans les trails blancs cet hiver ! Sauf que le froid fait mal à mes didis .. m'a laissé des traces cette p..... de chim...

img97.jpg

Allez 5! 4! 3! 2! 1! pif paf c'est parti mon kiki pour 50 kil et 1000 D+ ; j'avais pris comme résolution de jamais faire monter mon coeur !Ben ça commençait rapido parce que les côtes vous aimez ben vous allez en avoir et ça pendant 26 kil pour commencer et vous mettre dans l'ambiance oui oui le D+ il est dans le premier tiers de la course ; j'en voyais plus la fin ; vous allez vite comprendre que même si vous pouvez les monter en courant tout cool ben vous faites pas parce que y'a de la distance derrière et que je voulais pas me cramer même si je suis cap de la faire à la montagnarde; ! reste tranquille Mumu ; prends ton temps et monte en marchant - ah oui j'oubliais le terrain c'est pas du bitume hein !!! c'est du gras ok ? alors tu ménages la monture ; bref j'arrive à Chaville (oui oui où y'a le cross) c'est le ravito du 26e ! et je me rends compte dans la dernière côte avant d'arriver au ravito de ce 26e en 2h52' (not bad) (allure 9 et des brouettes) que mes deux mollets sont paralysés par des crampes mes ami comme j'ai jamais connu ; oh ben ma vieille tu vas pas te laisser emmerder par des crampes hein t'as vu pire; allez hop je fais une pause de 10' histoire d'enlever les shoes, tailler la bavette avec Iron qui est resté à m'attendre et de masser tranquillou, remplir le camel, manger un morceau et quelques gorgées de coca (oh c'est bon) et je repars après deux sporténine pour calmer les crampes en me disant que j'avais fait le plus gros - en direction de Meudon y'avait pas autant de dénivelé ouf un peu de repos ou je pouvais me reposer sur mon allure enfin ... enclenche le 8 Muriel jusqu'au bout ...ma tête m'a menée et comme par enchantement dans le relâchement mes jambes me portent avec les crampes qui se font plus discrètes mais continuent de rôder humm...

Curieusement cette deuxième partie m'a parue très rapide et toute douce (arrivée au 38e en 4h38') quand arrive la descente vers St Cloud où tu te dis que le bonheur arrive bientôt mais lâche rien et méfie toi des derniers 10 qui sont pas bo même moches de chez moches (oh que c'est pa bo les quais de seine en travaux) - je dirai même qu'elle honte de nous avoir fait passer par là ! un final par l'intérieur et arriver par le Champs de Mars n'aurait été que plus plus cool...Alors cette partie aussi je n'avais plus très envie de courir mais de savourer mon arrivée de finisher (kom y disent) en 6h12 avec des pleurs de joie et d'émotion mes amis comme j'ai jamais connu - des larmes de joie etd'explosion quand je passe la ligne après avoir couru cette épreuve avec un mental d'acier que j'avais décidée quelques mois plus tôt dans un coup de moins bien...

Eh au fait mon vélo !! m'ont coupé le cadenas ! se fait pas chier celle là de garer son bicloune sous la tente de l'orga de l'éco ! ben oui hein !!!!
!!!!LOVE"


25 mars 2010

Les 10 km de Monaco

Dimanche 21 mars, c'était le jour du Marathon de Monaco. Franck Boulay s'y était inscrit.
"Vu la taille de la Principauté..., le marathon emprunte évidemment des portions de route en France, et nécessite comme tous les marathons, de nombreuses forces vives pour sécuriser son parcours et ce, pendant un long moment. Mais..dimanche 21 mars était également jour d'élection en France et malheureusement certaines communes françaises ne purent assurer les deux évènements et donc le marathon fut annulé et remplacé par un 10km et un semi-marathon uniquement sur le territoire monégasque. Franck participa au 10km, il nous raconte.

img96.jpg

"Dimanche dernier, jour du printemps, près de 2000 coureurs s'étaient donné rendez-vous pour les 10kms et le semi-marathon de Monaco. Les deux courses se déroulant uniquement dans la principauté en la traversant d'est en ouest.

Le départ se situe au port Hercule au milieu des yachts... et l'arrivée au stade Louis II. Le parcours de la course est identique en grande partie à celui du grand prix de formule 1 !!, un parcours très exigeant physiquement car s'y trouvent beaucoup de faux plat, 4 tunnels à passer et donc il faut sans cesse relancer. 9H30 départ de la course, pas de pôle position, ni tour de chauffe, nous voilà partis !! Après une petite boucle pour étirer le peloton nous nous dirigeons sur les hauteurs de Monaco du 2ème km au 5ème km, puis nous descendons vers la mer entre le 5ème et le 6ème, du 6ème au 8ème km nous longeons la mer, donc du plat... avant de remonter vers le 9ème km par un long tunnel.
Le dernier km commence par une très longue ligne droite qui nous mène à l'entrée du stade pour aborder la dernière difficulté (la rampe du stade Louis II) qui monte à la piste d'athlétisme (cette rampe mesure 80 mètres et permet l'accès au bus des joueurs de foot). Nous pénétrons enfin sur le stade en n'en effectuant un tour complet.Notre arrivée est diffusée sur un écran géant comme pendant la Golden League, et la ligne d'arrivée franchie un autre écran indique notre temps d'arrivée et notre classement au scratch.
Je suis content de ma course malgré des jambes lourdes avec un chrono moyen de 38"30 et termine 49éme sur 934, 10éme vétéran."
FRANCK BOULAY