CONNEXION

30 juillet 2011

24/07/2011 Marvejols-Mende : La course de légende

                              Les Etoiles ont vaincu l'enfer !!

 img216.jpg                    
                                             
En avril, je me suis décidé à recourir Marvejols-Mende, 4 ans que je n'y étais pas retourné, c'était trop long ! C'est ma course préférée en France, il y a un parfum de vacances dans cette ville presque méridionale avec l'ambiance festive qui règne sur le parcours et dans les rues de Mende envahies par les coureurs. Je n’ai pas eu trop à insister pour convaincre également Said et d'autres étoiles ensuite de venir avec moi .Ludo tout juste rentré de vacances et Jeff étaient aussi du déplacement ..nous avons donc pris tous les 4 la route samedi matin a destination de la Lozere.

Olivier, notre coach, Marie-Amélie et Marie Dohin participaient également de leur coté avec leur club de l'Entente Franconville..Ils seront à Mende et nous à Marvejols.

Il y avait donc quand même 7 étoiles qui participaient à cette course !

img217.jpg

Première constatation, la chaleur qui est présente d'habitude en cette période de l'année dans cette région, avait fait place à une température plutôt fraiche, c'était bon signe pour les perfs! J’avais prévu de faire cette course sans trop forcer pour ne pas compromettre la suite de mon entrainement estival et les prochains objectifs.

Petite photo le matin de la course, et un échauffement plus long que prévu pour Jeff qui a du retourner en courant à l'hôtel après s'être rendu compte qu'il n'avait pas sa puce :-)

 Le départ est donné a 9h pour plus de 3700 coureurs.

img218.jpg

Et Marie Amélie a ses supporters !!!

img219.jpg

Les 4 premiers kilos sont relativement faciles comparés a ce qui va ensuite nous attendre. Au km 4,9 l'inscription sur la route «ici commence l'enfer» est le début de la 1ere difficulté "le col du Goudard", plus de 4 km de montée, avec des portions vraiment très raides ! Il faut serrer les dents car après le ravitaillement au village de Goudard, c’est la descente infernale de presque 5 km,et là on lâche les fauves,(y compris Jeff qui a retrouvé sa puce) pour ma part comme prévu, je suis resté prudent dans cette descente. Le 2e col au 14e km est un peu moins raide, mais aussi long que le premier, la chance cette année c’est que n’avions pas la chaleur, car cette partie est en général en plein soleil. Il y a tout de même beaucoup de défaillances car à partir de ce col et jusqu'à l’arrivée, je n’ai fait que doubler des coureurs partis surement trop vite. Les bornes indiquent les kilomètres restant à parcourir et le profil. Je sais donc qu’à 4 KM de l’arrivée, le plus dur est fait..il ne reste plus pour finir qu’une autre descente de folie où là on peut tout donner..car ensuite le public de Mende digne d’une étape de tour de France nous transporte dans le dernier faux plat avant l’arrivée et le bonheur!!

img220.jpg 

A l’arrivée j'apprends que le record de l'épreuve a été battu cette année en 1h10'09 et je retrouve les Etoiles. Olivier un peu déçu malgré un bon temps de 1h27'34.Said victime de crampes dans la dernière descente termine en 1h30'22 à 38 secondes de son record ! Jeff améliore son temps en bouclant la course en 1h39'32 Ludovic après sa coupure vacances termine en 1h48'25 et moi qui comme Ludo, n'a pas attaché d'importance au chrono je termine en 1h45'54 (très loin de mon meilleur temps!) Marie pour sa 1ère participation a fini en 2h08'12. La belle performance du jour est pour Marie-Amélie qui termine 11e féminine et 3e française en 1h33'36 compte tenu du niveau très relevé de cette course c'est énorme!                   

img221.jpg          

Bravo aux 7 étoiles qui ont brillament couru entre Marvejols et Mende !!!

Après l’effort le réconfort, un retour par la navette vers notre sympathique hôtel de Marvejols pour savourer une petite bière bien méritée et un repas moins diététique que la veille !! Puis une petite sieste pour être a nouveau en forme pour la soirée Aligot-party qui nous attend. Pour la fête, les champions de l’épreuve sont là aussi appelés sur la scène par l’animateur pour mettre l’ambiance,on constate qu’en plus d’être de bons coureurs ce sont aussi des rois de la danse.

La déception du jour c’est lorsque nous apprenons que le tour de ville en «  tenue légère » (qui souvent dégénère!!) traditionnellement couru après cette soirée a été interdite par le Préfet (au lit les petits francais !!) Bien dommage, car ceci a eu pour effet de gacher un peu le coté festif et convivial qui faisait la réputation de Marvejols-Mende, la course et l’après course !

Le lendemain nous sommes partis, les jambes encore marquées par l’effort du dimanche vers les Gorges du Tarn et le très beau village de Ste-Enimie une petite marche dans les hauteurs encore sous le soleil, car à partir de midi on se serait cru en Ecosse, non pas pour le paysage mais pour la météo :-)

img222.jpg

En repartant sur Paris, je me suis promis de ne pas rater la 40e édition en 2012..j'en profiterai pour taguer Allez les Etoiles du 8 sur la route et j'ai l'impression de ne pas être le seul coureur des Etoiles à avoir cette idée en tête !

Dominic DIONNET