CONNEXION

 


29/06/2014

Marathon du Mont-Blanc 

          cp3marathon2014_final01.jpg

 

5h30 : dans le dortoir, le réveil des autres coureurs sonne et je me lève également. J’avais mis mon réveil à 6h pour prendre mon petit dèj, j’ai donc une demie-heure d’avance et prends mon temps pour papoter avec les autres coureurs pendant le petit dèj.

6h40 : je rejoins Benoît près du départ de la course. Il ne pleut pas, il ne fait pas froid mais nous avons appris la veille que le parcours de la course avait été modifié en raison des conditions météorologiques. On montera au col des Posettes mais pas jusqu’aux Aiguilles des Posettes et après La Flégère on ne monte plus à Planpraz mais on descend directement sur Chamonix. Le nouveau dénivelé positif de la course est de 2 136 m, on n’aura donc pas les 2744 m prévu avec la nouvelle arrivée à Planpraz.

 6h50 : on attend dans la zone de départ, il commence à pleuvoir.

 6h55 : toujours dans la zone de départ, c’est le déluge.

 7h00 : plein centre de Chamonix, altitude 1 033 m, le départ est donné. Je suis très mal placé. Nous partons sur un très petit rythme avec Benoît, et nous zigzaguons pour doubler énormément de coureurs. Sur le plat, avec tout ce monde, impossible d’aller à mon allure marathon. Ca me permet de faire mon échauffement tranquillement. A force de doubler, je ne vois plus Benoît qui décroche bloqué par d’autres coureurs. J’arrive finalement à me mettre à mon rythme après avoir doublé énormément de coureurs, au bout d’environ 2 km. La première partie de la course se déroule ensuite sans encombre, alternant du plat, du faux plat montant et descendant, des mini cotes et mini descentes. J’arrive à Argentière.

 7h58 : Argentière, je suis placé en 322ème position, 10,2 km de course, altitude 1 255 m. Le chemin continu sur le même rythme, je continu de doubler quelques coureurs et j’atteins Vallorcine sans problème. J’ai de bonnes jambes.

 8h38 : Vallorcine, je suis placé en 289ème position, 17,4 km de course, altitude 1 277 m. Dès la sortie de Vallorcine, après le ravitaillement où je ne me suis pas arrêté ( et je ne me suis d’ailleurs arrêté à aucun ravitaillement), virage à droite et on attaque tout de suite la montée du col des Posettes. Changement de décor, la pente est très raide et je me mets à marcher. 1ère partie de la montée sur un chemin étroit en sous-bois où je ne cours pratiquement pas, puis on sors de la forêt et la 2ème partie se fait sur un très large chemin pour dameuse plus propice pour courir. Au bout de 2 minutes je commence à avoir super froid, il est temps de sortir mon bonnet et mes gants (avec les mains mouillées, je mettrai plus de 2 minutes à réussir à les enfiler). La température est proche de zéro mais négative en ressenti (c’est ce qu’on nous avait dit au briefing dans la zone de départ). J’arrive enfin le col des Posettes après 50 minutes de montée.

 9h28 : Col des Posettes, je suis placé en 275ème position, 22,0 km de course, altitude 1 998 m. Après avoir couru sur un plateau relativement roulant où des vaches, alignées le long du chemin, regardent passer le cortège multicolore, c’est le moment d’attaquer la descente sur Vallorcine. Les jambes sont là et j’accélère vivement, je double un grand nombre de coureurs et personne ne me rattrape dans la descente (vous l’aurez compris, je suis plutôt un descendeur qu’un grimpeur). Ca y est, la descente est déjà finie et j’arrive au lieu-dit « Le Tour ». Dommage car je m’amusais bien et j’ai doublé 36 coureurs.

            Capture-dcran-2013-10-11--11.54.01.jpg

 9h46 : Le Tour, je suis placé en 239ème position, 26 km de course, altitude 1 476 m. Un peu de plat, et à la sortie de « Le Tour », ça regrimpe. Le chemin redevient étroit et j’ai l’impression d’avoir 2 kg de boue accrochés à chaque pied, du coup mes jambes deviennent un peu lourde. Le fait que plus de 200 coureurs soient passés devant moi n’arrange pas l’état du chemin, et je pense à Benoît qui est derrière moi et pour qui cela va encore se dégrader. Le chemin continu sur un balcon alternant petites montées et petites descentes très casse-pattes. Je me fais doubler par quelques coureurs, mais je ne cherche pas à m’accrocher à eux, sachant qu’il reste une grosse montée et une grosse descente, préférant donc en garder sous le pied.

10h01 : Tré le Champ, je suis placé en 245ème position, 28,9 km de course, altitude 1 389 m. Grosse montée vers La Flégère. Certains coureurs me dépassent, j’en double d’autres, mais je ne baisse pas mon allure. Je me sens très bien et vers la mi-montée la pluie qui tombait depuis le départ cesse enfin. Dans la montée, je vois Arnaud qui est là en spectateur, qui a froid et qui pour se réchauffer décide de faire mon lièvre. Il me demande comment je me sens et se propose d’aller me chercher quelque chose au ravitaillement au col, mais je ne veux rien. Son arrivée me motive et on finit la montée à une bonne allure. Je redouble des coureurs qui m’avaient doubler peu de temps auparavant. Arnaud me fait un topo sur la nouvelle descente vers Chamonix que je ne connais pas et qu’il vient de faire en sens inverse.

11h18 : La Flégère, je suis placé en 246ème position, 35 km de course, altitude 1 861 m. Le début de la descente commence par un sentier très pentu et très technique. Ca tombe bien, c’est ce que je préfère. Arnaud me laisse passer devant et on s’engage à fond sur le sentier étroit. Je l’entends qui m’encourage sans discontinuer. On double 34 coureurs. On sort de ce petit chemin et la fin de la descente est plus monotone. On rentre dans Chamonix, à 300 m de l’arrivée Sophie et François m’encouragent, Arnaud s’arrête pour les rejoindre et je finis seul, sans autre coureur ni devant ni derrière. Une foule énorme se presse le long des barrières, sur plusieurs rangs et m’encourage. J’en ai la chair de poule.

11h50 : Chamonix, 41,3 km de course, altitude 1 033 m, je termine 212ème en 4h50’25, très content de mon chrono mais aussi de mon classement vu le niveau très relevé et très international de cette course. Je retrouve, Sophie, François et Arnaud à l’arrivée, et j’apprends (oh surprise :-) ) que Kilian Jornet a facilement gagné la course.

J’arrive assez frais à la fin de la course. Pour ma seconde participation à cette course (1ère participation en 2011 sous une énorme chaleur), je suis arrivé beaucoup mieux préparé. Très content d’avoir participé à cette édition pour vivre une arrivée unique en plein centre ville de Chamonix. C’était top! Encore un très beau week-end entre Etoiles, tout le monde a bien réussi sa course. Pour ma part, j’ai bien envie de tenter l’aventure l’année prochaine sur le km vertical, course type contre-la-montre de cyclisme, on part un par un avec un intervalle régulier, sur un parcours de 3,8 km et 1 000 m de dénivelé positif. Le plus dur ça va être d’avoir un dossard…

Ludo 

                                 LUDO_FINISH.jpg


 Le résultat des Etoiles du 8

Sur le Marathon du Mont-Blanc 

Clas. Prénom Nom Cat. Clas. Temps
93 Jean-Christophe SAVIGNONI V1 H 14 04:21:05
212 Ludovic MILHORAT SE H 138 04:50:25
858 Benoit LECLAIR V1 H 242 06:00:36


Et sur le cross du Mont-Blanc (23km) 

Clas. Prénom Nom Cat. Clas. Temps
9 Arnaud JAILLARD SE H 8 02:21:03
46 Francois LAURENT SE H 26 02:42:05
114 Nicolas THOLIN SE H 61 03:01:14
271 Sophie LEAU SE F 133 03:22:30


 


22/06/2014

Foulées de l'immobilier 

Course de 10km seul ou en duo dans le bois de Boulogne au profit de la Fondation Abbé Pierre.

 Les Etoiles ont engagé 8 équipes mixtes tirées au sort par une main "innocente".

Très bon moment de convivialité et d'esprit d'équipe. Après la remise des coupes dans la cour de la Fac Dauphine, un délicieux buffet salé et sucré a été proposé pour ceux qui ont pu patienter sous ce beau soleil ,

Conclusion : à refaire l'an prochain avec encore plus d' Etoiles ! 

Merci Cécile pour l'idée de cette course et bravo à toutes les équipes ! 

           le_groupe.jpg

 

Scratch Equipe Chrono Equipe  Relais 1 Relais 2 
3 Abigail/ Jeff  40'42 22'43 17'58
5 Maria/Clovis  42'07 22'27 19'39
6 Delphine/Dominic 42'27 22'38 19'43
7 Enrique/Yves S  42'31 21'12 21'01
9 Fatima/Romain  44'15 26'52 17'17
10 Cécile/Giao  44'27 24'22 19'54
13 Christine/Daniel H  46'23 24'33 21'42
14 Isabelle/Richard  46'29 26'13 20'07


                            10477875_10152463009733076_3814725159991455900_n.jpg

 


01/06/2014

Comrades ultra Marathon (Afrique du Sud) 

Une Etoile était en Afrique du Sud pour courir cette epreuve des Comrades de 89,2km. C'est de la plus ancienne course d'ultramarathon du monde entre les villes de Durban et Pietermaritzburg ! Le sens est inversé chaque année, en 2014 il arrivait à Durban donc descente vers la mer 

Bravo à Leslie pour avoir accomplit ces 89km en 10h40' c'est un véritable exploit qui fait réver ! 

comrades_down_run_profile.jpg

 

Name Nation Distance Category Time Rank overall
Slater Leslie
 FRA
 89,28 km F40 10:40:23

600

 

Kullamannen Trail (Suede) 

Après l'Afrique du Sud c'est l'Europe du nord qui a vu apparaitre une Etoile ! Delphine était en Suède pour courir le Kullamannen trail. 

Sur le 13 km  elle prend la 21eme place féminine avec un temps de 1h28'33, Bravo Delphine, tu as marqué ton passage chez les Vikings :-) 

                               Delphine_trail_en_Suede2.jpg